📌 Aïe aïe aïe, j’aime le chocolat !

📌 Aïe aïe aïe, j’aime le chocolat !
📌 Aïe aïe aïe, j’aime le chocolat !
  • J’aime le chocolat, j’en mange après mon repas avec mon café,
  • J’en mange 2 carrés au goûter avec mes enfants,…
  • Quand je suis stressé(e), et bien… j’ai qu’une seule envie… 

et blablabla, et blablabla, on a tous entendu ce type de phrase…

Mais pour tout vous dire, vous êtes addictes ! 🙂

Oui oui c’est une addiction au chocolat, si petite soit-elle, mais c’est considéré comme telle !

Dans le cas du chocolat, il n’y a pas de réels soucis si votre consommation reste de l’ordre du raisonnable !

Rappelez-vous “Mangez de tout et en quantité raisonnable”, voilà ce qu’il faut vraiment retenir dans la démarche d’un régime !

Et donc, si votre consommation en chocolat est de l’ordre du fameux “raisonnable”, vous pouvez continuer à en consommer !

Les privations (sauf sur avis médical) ne servent à rien, sinon à provoquer de la frustration.

Ainsi, pour vous apporter quelques informations complémentaires sur le chocolat, je vous invite à lire ce qui va suivre et ensuite vous verrez qu’il ne faut pas le bouder !

*****


C’est quoi le chocolat ?

Il s’agit d’un mélange de fèves de cacao torréfiées, décortiquées, broyées et de sucre qui peut être additionné :

⇒ de beurre de cacao : matière grasse extraite à partir es fèves de cacao ou de parties de fèves de cacao

⇒ de lait

⇒ de fruits secs

⇒ d’aromates

⇒ de céréales…

chocolat

*****

 besoin_d_aide

Le chocolat est pour beaucoup d’entre nous, le “doudou” !!!

Dans des moments de solitude et/ou de tristesse, il sait nous réconforter, nous apporter cet état de bien-être après son ingestion…

Mais cet état s’accompagne souvent de culpabilité, de regrets d’avoir mangé du chocolat alors que l’objectif est de perdre du poids !

On a tous connu à un moment ou un autre, ce profond sentiment qui nous amènerait même à le faire ressortir !

Sauf qu’il faut être conscient de quelques choses pour mieux comprendre son corps et cela s’applique pour tous les aliments dits “interdits” ou “en quantité limitée” : Quand nous mangeons un aliment qui nous fait envie et plaisir alors qu’on nous avait interdit de le manger, en fait, il faut arriver à l’assimiler comme tel sans provoquer un stress !

Il faut savoir que notre organisme et notre tête fonctionnent en binôme : si vous frustrez la tête, vous frustrerez le corps et inversement !

Chaque douleur est perçue par la tête et par le corps, de façon différente mais sa transcription sera la même.

Ainsi, dans une dynamique de bien-être, je ne vous invite pas à succomber à chaque tentation alimentaire mais je vous encourage à “accepter” vos dérapages.

Votre corps ne vous en voudra pas de pouvoir vous faire plaisir une fois de temps en temps ; par contre, il vous tiendra rigueur de votre écart si vous le culpabilisez et cela provoquera une résistance à l’amaigrissement !

*****

attention

Dans le cadre d’une surveillance médicale, un écart peut être très dangereux.

Il faut IMPÉRATIVEMENT suivre scrupuleusement les prescriptions du professionnel de santé.

 

 

 

animation ruedesplantes
 

Compléments alimentaires Ruedesplantes