#Astuce n°8 : STOP les grignotages !!

#Astuce n°8 : STOP les grignotages !!
#Astuce n°8 : STOP les grignotages !!

Sujet très délicat… car d’après vous, où commence le véritable grignotage et où se termine-t-il ?

Du p’tit carré de chocolat chippé dans le placard au paquet de galettes englouti en quelques secondes, il y a un monde (et peut-être 2) mais ce geste là est identique dans les 2 cas car il ne constitue pas une attitude dans le but de se nourrir physiologiquement mais plutot de satisfaire son envie 😉

En fait, le grignotage est très souvent compulsif et assimilé à un réflexe voire une habitude !

 

Il est de loin d’être la p’tite pause de la journée indispensable… bien au contraire, le ou les grignotage(s) font plus de dégâts qu’autre chose.

Que ce soit moralement ou physiquement, notre corps le vit mal…

*****

Allez, rentrons un peu dans le mécanisme du grignotage !

grignotageLors de certaines situations (ennui, stress, angoisse…), le corps ressent un fort besoin de compenser un mal-être par l’alimentation, sans pour autant avoir une sensation de faim.

C’est ce que l’on appelle le « réflexe grignotage » qui correspond plus à une envie de plaisir immédiat plutôt qu’à une réelle envie de manger.

Sachez que les grignotages sucrés comme le chocolat, les barres chocolatées, les bonbons… ont tendance à apaiser l’esprit en quelques minutes grâce à la libération de sérotonine, mais cet effet étant de courte durée, l’envie de grignoter revient très rapidement ! et oui…

***

Les victimes de nos grignotages sont bien connues

Les aliments les plus souvent grignotés sont en général des aliments gras et/ou sucrés : chips, charcuterie, bonbons, barres chocolatées, viennoiseries, pâtisseries, biscuits apéritifs, desserts lactés, glaces…

Bien sûr, à choisir entre un aliment ayant du gout, de la saveur et une certaine texture bien addictive et un “pauvre” aliment sans saveur, insipide à souhait et qui procure aucun plaisir, le choix est vite fait ! N’est-ce pas ?

C’est pour cela que lors d’un petit creux sur votre lieu de travail, résistez à l’appel du distributeur automatique ou du paquet de biscuits dans votre tiroir !

Sauf, je dis bien sauf, s’il vous propose des fruits de saison, des fruits secs, des crudités à croquer ou encore des produits laitiers (yaourt, fromage).

Mais pensez-vous, les “bonnes” choses sont aux bons endroits et je ne pense pas que votre employeur va mettre toute une entreprise au régime crudités… si c’est le cas dans votre entreprise, alors votre patron a tout compris à l’équilibre alimentaire ! 😉

***

Comme rien n’arrive sans rien ! Voici les fameux effets du grignotage sur votre corps et bien évidemment sur votre santé

grignotage 01Lorsque le grignotage est occasionnel, il n’entraîne pas de réelles conséquences sur votre santé.

Par contre, lorsqu’il est quotidien et récurrent (plusieurs fois par jour), il peut être à l’origine d’une prise de poids (de modérée à importante) et de problèmes santé.

En effet, les aliments grignotés sont souvent très énergétiques (même les aliments dit “allégés” telles que les “chips allégées en matières grasses” garde une valeur énergétique importante) et apportent à notre corps plus de calories que ce dont il a besoin.

Si le corps ne dépense pas cet excès, par manque d’activité physique par exemple, il le stocke sous forme de graisses à l’origine d’une prise de poids.

Rappelez-vous ce que j’indiquais dans mon article sur Etre en Surpoids” du 08 août 2015 :

  • Si vos entrées = sorties ⇒ Stabilité du poids
  • Si vos entrées > sorties ⇒ Prise de poids 🙁
  • Si vos entrées < sorties ⇒ Perte de poids 🙂

Sur le long terme, la consommation excessive de produits sucrés peut entraîner des troubles de la glycémie (taux de sucre présent dans le sang).

Ces troubles correspondent à un diabète de type 2, incurable, et dont on peut seulement ralentir l’évolution par un retour à une bonne hygiène de vie.

*****

Pour vous aider, voici quelques astuces pour lutter contre le grignotage

PRENEZ UN « BON » PETIT-DÉJEUNER

Prendre un petit-déjeuner équilibré est primordial.

Je vous propose un type de p’tit déj’ tout à fait équilibré avec la formule “les bonnes saveurs du p’tit déj'” 

les bonnes saveurs du ptit dej

Quoi de plus demander avec ces 3 produits artisanaux qui vous dynamiseront pour bien débuter la journée et qui boosteront votre vitalité et votre immunité !

hygiène et sécuritéSachez que sans un petit déjeuner correct (riche en sucres rapides par exemple), vous risquez d’avoir une sensation de faim dans la matinée. 

En effet, votre organisme va assimiler les sucres rapides pour l’utiliser en énergie immédiatement, ce qu’il fait apparaître via une sensation de fatigue accrue.

Afin d’éviter ces sensations de fatigue physique et intellectuelle, ainsi que les crises d’hypoglycémie, le petit dej’ doit apporter entre 20 et 25 % de l’énergie totale de la journée.

A lire impérativement :Le petit déjeuner, un repas indispensable !

***

MANGEZ ÉQUILIBRÉ

Une des principales règles à respecter pour lutter contre les envies de grignotage est de manger équilibré.

Vous garantirez de cette manière à votre organisme un apport suffisant en fibres, en sucres lents et en protéines, vous permettant de vous sentir rassasiés plus longtemps.

***

MANGEZ LENTEMENT, DANS LE CALME!

Que ce soit au petit déjeuner, au déjeuner ou au dîner, un seul conseil : prenez votre temps !

Un repas trop vite avalé ne vous rassasiera pas car le délai pour que le cerveau ait perçu la sensation de ne plus avoir faim (satiété) est d’environ 20 minutes.

Il est donc primordial de prendre le temps de bien mâcher, et de se concentrer sur le goût et la saveur des aliments.

Votre estomac et votre digestion ne pourront que vous remercier !

A lire impérativement : les repas et leur environnement

 

***

BUVEZ SUFFISAMMENT D’EAU

Boire de l’eau permet à notre organisme de surmonter lessensations de petits creux.

En effet, les premiers signes de faim sont souvent liés à une mauvaise hydratation.

***

PRÉFÉREZ DES PETITES COLLATIONS ENTRE LES REPAS

Pour tenir jusqu’au déjeuner ou au dîner, il peut être nécessaire surtout pour les personnes très actives de s’accorder une petite collation entre les repas.

importantOn ne parle pas de n’importe quelle collation : de collations saines, bien évidemment !

Halte aux petits gâteaux très caloriques, optez plutôt pour un sandwich pour la collation de 10 heures(de préférence au pain complet, pour plus d’énergie), ou un fruit, par exemple une pomme, pour le goûter !

Voici un exemple de goûter équilibré qui pourra vous aider à tenur jusqu’au dîner : Il s’agit du “goûter alpin

un goûter alpin

***

PRIVILÉGIEZ LES ALIMENTS PEU CALORIQUES

Pour éviter les grignotages intempestifs, privilégiez les glucides à « index glycémique bas », c’est-à-dire ceux qui ne feront pas montrer trop vite ni trop haut le taux de la glycémie(= taux de sucre dans le sang).

Et oui, car si la glycémie monte trop vite, une partie du sucre se transforme en graisses… et vive les kilos en trop et on retombe dans une sorte de cercle vicieux !

 

***

PENSEZ À AUTRE CHOSE

Quand vous avez envie de grignoter, engagez-vous dans une tâche qui réclame de la concentration : lisez un bon bouquin, surfez sur internet, voire même faîtes le ménage, aller chez le coiffeur, faites vous les ongles…

En bref, trouvez-vous une occupation qui vous fera penser à autre chose !

***

DÉBARRASSEZ-VOUS DU STRESS

Vous le savez comme moi, le stress incite au grignotage !

Alors pour vous détendre en sortant du travail, faites un peu de sport.

Accordez-vous 30 minutes pour vous défouler en allant courir, faire du vélo ou tout simplement marcher.

Et si vous n’êtes pas adepte du sport, prenez une douche ou relaxez-vous… apprenez à vous détendre avec de la musique !

A lire impérativement :Se détendre grâce à la musique… C’est possible !

***

DORMEZ

Un manque de sommeil entraîne une production accrue de l’hormone ghréline, qui stimule l’appétit.

Ce manque de sommeil causerait aussi une diminution de la production de leptine, l’hormone de la satiété.

Afin d’éviter les petits creux intempestifs, assurez-vous donc d’avoir une bonne nuit de sommeil.

Le clin d’oeil d’aromathérapie :

PEnsez à 2 huiles eseentielles formidables qui vous aideront à trouver le sommeil :

  • H.E. de lavande qui traite généralement les angoisses, la nervosité, l’anxiété, la dépression, la fatigue intellectuelle / musculaire / nerveuse / physique, l’insomnie, les maux de tête et migraines, les infections intestinales / pulmonaires, l’asthme, les bronchites, Elle est anti-infectieuse et favorise la concentration, la détente. Elle intervient également contre la constipation, la cellulite, les crampes d’estomac, les quintes de toux. Quelques gouttes sur un mouchoir posé sur l’oreiller aident à trouver un sommeil réparateur.
  • H.E de menthe poivrée est un anti-septique et tonique général, qui traite les maux de tête et la migraine, la fatigue intellectuelle / musculaire / nerveuse / physique, les infections intestinales / pulmonaires, l’asthme, favorise la digestion et lutte contre la mauvaise haleine. Cette huile est également utilisée en cas de choc émotionnel. Elle agit rapidement, stimule l’attention et atténue la fatigue lorsqu’elle est diffusée dans l’air.

  

*****

Mon p’tit panier :

les bonnes saveurs du petit déj'offre_oct 2015

MIEL 500 GR_OCT 2015

 

 

Laisser un commentaire