Categorie : Céline RYBINSKI

Rentrée : Une pause plaisir ? Une pause douceur ?

Rentrée : Une pause plaisir ? Une pause douceur ?
Rentrée : Une pause plaisir ? Une pause douceur ?

Article écrit par Céline RYBINSKI, Sophrologue, sophro-analyste, thérapeute en mouvements oculaires (EMDR, IMO), massages chinois et partenaire adhérente au Réseau thérapeutique “Adopte le Bien-Être” depuis Mars 2017. 

“Quel bonheur d’avoir pris le temps pendant les vacances ! Le temps de s’occuper de soi, de lire, de ne rien faire, d’Etre tout simplement !

Et pourquoi ne pas couper cette trépidante reprise juste le temps de s’octroyer un vrai moment de plaisir ? Un petit rappel des vacances dès la reprise afin de ne pas oublier d’oublier !

Lire la suite

Pourquoi méditer ?

Pourquoi méditer ?
Pourquoi méditer ?

Article écrit par Céline RYBINSKI, Sophrologue, sophro-analyste, thérapeute en mouvements oculaires (EMDR, IMO), massages chinois et partenaire adhérente au Réseau thérapeutique “Adopte le Bien-Être” depuis Mars 2017. 

“Toujours plus vite ! Toujours mieux ! Toujours plus ! Voilà les exigences de notre société !

Dans cette course contre la montre à la recherche de plus de vie, plus de sensations, plus de confort, plus de reconnaissance, nous nous retrouvons finalement dans une quête vers l’extérieur plutôt que vers nous même.

Tout cela n’est-il pas dénué de sens profond ? Est-ce vraiment, là, l’essentiel ?

Lire la suite

Quand initier le Bien-Être est une question de petite fille !

Quand initier le Bien-Être est une question de petite fille !
Quand initier le Bien-Être est une question de petite fille !

Article écrit par Céline RYBINSKI, Sophrologue, sophro-analyste, thérapeute en mouvements oculaires (EMDR, IMO), massages chinois et partenaire adhérente au Réseau thérapeutique “Adopte le Bien-Être” depuis Mars 2017. 

“Je m’appelle Céline RYBINSKI, j’habite Jouques, un joli petit village dans les Bouches-du-Rhône, situé entre Aix-en-Provence et Manosque, limitrophe au Vaucluse.

Enfant, j’étais très sensible aux émotions que pouvait dégager mon entourage.

Avec mon regard de petite fille, j’essayais de les apaiser avec de petits massages, où devrais-je dire papouilles !…”

Lire la suite