La frustration alimentaire… un vrai fléau !

La frustration alimentaire… un vrai fléau !
La frustration alimentaire… un vrai fléau !

Article écrit par Prescilla FONTAINE, diététicienne nutritionniste, praticienne en aromathérapie traditionnelle, praticienne REIKI et fondatrice du réseau thérapeutique “Adopte Le Bien-Etre”.

“On entend souvent parler de frustration alimentaire mais on a souvent du mal à identifier ce sentiment profond qui peut amener l’individu dans un état de souffrance voire de détresse personnelle…

Mais de quoi parlons-nous vraiment ?

***

Une identification très subjective

Chaque personne a un ressenti différent sur son alimentation, tantôt à l’aise avec la notion de “manger”, tantôt très obtus à l’idée même d’aborder ce sujet !

Et pourtant, “se nourrir” fait partie d’un des besoins fondamentaux de l’être humain et cela à tous les âges de son existence ; mais aujourd’hui, “s’alimenter” devient pour certains d’entre nous très compliqué à cause de toutes les idées véhiculées (“manger fait grossir” (euh ? non pas vraiment… sinon nous serions tous des obèses), “manger oui mais quoi ?” (ce qui génère un grand nombre de questions souvent sans réponse), “je suis trop ***grosse*** donc je me prive de manger” (encore une remarque qui parfois non justifiée, amène la patiente à commettre de grosses erreurs sur sa gestion alimentaire),…)

***

Pourquoi développer ce sentiment ?

La frustration alimentaire vient progressivement quand on sent que nous ne maîtrisons plus la gestion de notre poids.

On se sent privé, acculé dans une situation de non-retour, d’impuissance… qui nous amène, beaucoup d’entre nous, à dire “NON” sans qu’il puisse trouver une alternative à ce mal-être.

Or, le corps fonctionnant avec et grâce à notre esprit, génère une résistance à l’amaigrissement (dans le cadre d’une perte de poids) face à ce sentiment négatif.

En effet, “se priver de manger” alors qu’on a faim n’est pas une idée que l’on accueille les 2 bras ouverts, bien au contraire !

Or, pourquoi vous priver de tout ?

Bon nombre de mes patients se privent à tort de manger pour perdre du poids et me disent éprouver ce fameux sentiment de frustration au quotidien…

Tout simplement, votre privation n’est pas forcément justifiée pour tous les aliments et vous n’écoutez pas votre horloge intérieure qui vous indique parfois qu’il s’agit simplement de la faim et non d’un grignotage !

Apprenez à distinguer vos sensations !

***

Quelles solutions à ma frustration ?

Malheureusement, la frustration alimentaire est abordée différemment d’un individu à l’autre et surtout sur certaines catégories d’aliments !

Donc, vous donner la solution magique reviendrait à vous dire, d’utiliser la théorie standard du “manger de tout, en quantité raisonnable” mais est-ce vraiment cela qui vous apportera l’aide que vous attendez ? Je ne pense pas !

Par contre, vous dire que vous pouvez vous autoriser de temps à autre des “p’tits plaisirs gustatifs” en l’accueillant avec bienveillance et non comme un écart (“je l’ai fait mais j’aurais pas du et ensuite, je me suis privé de manger pour compenser”,… waouh ! c’est tout à fait une réflexion à proscrire pour éviter la frustration et aussi la culpabilité !) 

Ceci étant, plus vous instaurez un équilibre alimentaire au quotidien, plus vous apprécierez de vous octroyer un “petit plaisir” de temps en temps avec toute la distance qu’il faut pour que cela n’impacte pas votre poids.

 

***

Envie de vous faire aider à prendre votre poids en mains ?

Vous avez la possibilité de prendre directement rendez-vous sur mon agenda en ligne en cliquant ICI

 

 

Laisser un commentaire