Le moral dans les chaussettes…

Le moral dans les chaussettes…
Le moral dans les chaussettes…

Vous qui surveillez votre poids à la loupe, vous constatez probablement que depuis quelques temps, votre balance traverse une période critique de stagnation voire peut-être d’une faible prise de poids ?

Normal ! Je constate depuis quelques semaines maintenant que bon nombre d’entre vous rencontrent le même problème : l’absence de perte de poids depuis la rentrée de septembre.

Mais pourquoi ?

 

*****

De nombreuses phrases reviennent sans cesse :

  • je ne perds plus de poids,
  • je n’y arriverais jamais !
  • j’en ai ras le bol,
  • de toute façon, j’ai beau me priver, je ne perds rien !
  • je ne vais pas tout supprimer pour perdre mes kilos superflux,
  • j’ai tout changé et rien n’y fait,

 

Enfin bref, beaucoup trop de phrases qui témoignent d’une forte démotivation et d’un état d’instabilité totale entre le corps et la tête !

écureuil

 

Pourtant, votre corps est honnête avec lui-même, il se fait quelques petites réserves avant l’arrivée de l’hiver comme un p’tit écureuil qui se fait son stock de noisettes pour passer la saison sans avoir peur de finir l’hiver affamé…

 

Et vous, vous primez votre corps de résister à vos multiples efforts…

***

Soyez bienveillants !

Vous voulez perdre du poids ou bien surveiller votre hygiène alimentaire ?

C’est une bonne initiative et votre corps ne saura que mieux vous récompenser sur le long terme.

Par contre, il ne faut pas que vous omettiez que, certes, vous décidez de vous prendre en main mais seuls, le temps avec la rigueur vous donneront satisfaction.

Je m’explique… si vous suivez à la lettre des règles d’hygiène alimentaire avec la prise de 3 repas équilibrés par jour, une bonne nuit de sommeil, une parfaite hydratation journalière et la pratique rigoureuse d’une activité physique : je vous dis BRAVO !

horlogeMais au bout de combien de temps, voulez-vous voir les premiers résultats ?

Je suppose que le plus tôt sera le mieux !

Mais vous, combien de temps laisserez-vous à votre corps pour qu’il s’adapte à ce nouveau rythme de vie ?

Là est le problème !

Comme un enfant devant son cadeau de Noël, vous allez être pressés de voir votre corps se métamorphoser !

Et oui, c’est normal ! Vous pensez que comme vous faites tout pour y arriver les résultats vont se montrer rapidement.

Certaines personnes n’ayant jamais fait de régimes et ayant des habitudes alimentaires complètement irrationnelles, verrons leur balance diminuer très rapidement car leur organisme aura très vite compris que les apports sont devenus raisonnables et qu’ils sont en concordance avec leurs besoins.

Mais vous qui faites un régime depuis maintenant quelques mois et que vous arrivez à un pallier sans pouvoir bouger de poids, cette situation vous agace et finit même par vous décourager !

***

Les réactions à éviter…

Comme un mécanisme automatisé, cette absence de perte de poids va faire boule de neige :

Altération de votre humeur :

irritabilité, nervosité, angoisse, anxiété, baisse de vitalité…

A lire : Que faire en cas de baisse de vitalité ?

Altération de votre moral :

déprime, stress…

Tentation alimentaire :

forte envie de grignoter

Résistance avec augmentation du stress et de l’angoisse

Atteinte de la limite de résistance :

grignotage compulsif, boulimie…

A lire : STOP aux grignotages !

Altération supplémentaire du moral :

sentiment de honte, d’écœurement, de dégoût de soi, peur de l’échec…

Renfermement sur soi-même

 avec isolement, dégradation de l’image de soi, démotivation absolue, perte de confiance en soi…

Stagnation à prise de poids excessive 

 

***

Attitudes à adopter pour un meilleur résultat

Un régime alimentaire doit être abordé d’une manière très subjective.

Vous ne réagirez jamais comme votre copine ou votre tante.

Même issu(e) d’une même famille, vous n’obtiendrez jamais les mêmes effets d’un régime.

émotionsSavez-vous pourquoi ? 

Vos émotions, vos sentiments, vos pensées, votre caractère… ce qui fait de vous un INDIVIDU UNIQUE influence de toutes parts un régime.

Votre façon de gérer un stress, votre besoin de récupération avec vos nuits de sommeil, votre hydratation, votre résistance musculaire à telles ou telles activités physiques… font également de vous, une PERSONNE UNIQUE !

Voilà pourquoi une diététicienne ne peut pas standardiser un régime alimentaire et doit tenir compte de votre caractère.

Donc dans la cadre d’un régime, il ne faut pas se mettre la pression en le faisant à plusieurs personnes et en tenant les comptes tous ensemble.

Se faire suivre par un professionnel est de loin la meilleure solution car il n’y aura pas de concurrence aux résultats.

Seul le professionnel vous apportera son avis et ses conseils en tenant compte des informations que vous lui communiquerez.

Ensuite, quand vous constatez que votre corps ne répond plus aux efforts que vous faites, ne soyez pas frustrés si vous n’avez rien changé dans vos habitudes.

Comme je le disais en début d’article, votre organisme répond aux facteurs extérieurs (changement d’heure, modification des habitudes, diminution d’activité physique, baisse des températures…).

Ne croyez pas que seule, votre tête est pourvue d’une intelligence ! Non, non… votre organisme sait s’auto-réguler sans vous demander votre avis. Il connait ses limites et se gère en totale autarcie.

Par conséquent, posez-vous les bonnes questions sans vous positionner négativement dans une situation accablante.

Et en priorité, laissez-vous un peu de temps… et quand je parle de “temps”, ce n’est pas une semaine !

***

Les facteurs pouvant bloquer la perte de poids

Comme je le disais précédemment, votre tête influence beaucoup votre poids…

Voici quelques raisons de blocage :

  • votre cycle menstruel  : Tête-corps-coeuret oui, nos hormones y sont pour quelques choses. Cliquez ici pour en savoir plus !
  • le stress en général provoqué par un travail trop rigoureux ou une situation familiale débordante…
  • le deuil : la perte d’un être cher génère des tensions dans notre organisme
  • un choc émotionnel fort : un accident, une agression, une dispute…
  • le changement de temps : transition de saison automne/hiver avec des journées plus courtes, changements de températures avec froid, vent, pluie…
  • la motivation : en été, les belles journées nous amènent à plus sortir, à profiter des sports aquatiques, à manger plus de salades et des plats plus légers tels que les grillades…
  • les traditions culinaires : et oui, qui dit “hiver”, dit “plats en sauce”, “assiettes copieuses” mais également “Fêtes de fin d’année”… on retrouve donc sur nos tables, les fameuses raclettes, fondues, tartiflettes… typiques plats de nos petits séjours à la montagne pour les vacances de Noël ou de février… et aussi, les bons desserts bien riches (bûches, nougat, papillotes, et tous les amis de Monsieur Sucre ! ;-))
  • la concurrence : être à 2 pour se motiver est un excellent point si les limites de l’aide ne devient pas toxique… un(e) allié(e) régime qui vous met la pression ou qui vous vante sa perte de poids alors que vous ne perdez rien, provoquera un stress inutile dans votre tête…

Et ensuite, vous avez tous les paramètres environnementaux et financiers qui peuvent vous bloquer !

*****

Mon p’tit conseil de diététicienne

Savoir en parler à des professionnels de santé qui vous apporteront toute leur aide et leur soutien pour retrouver une dynamique positive !

Possible

Laisser un commentaire