Le régime végétarien / végétalien : “effet de mode” ou “réel intérêt” ?

Le régime végétarien / végétalien : “effet de mode” ou “réel intérêt” ?
Le régime végétarien / végétalien : “effet de mode” ou “réel intérêt” ?

Mais au fait : qu’est-ce qu’un “végétarien” ou un “végétalien” ?

Respectivement, il s’agit d’une personne qui a choisi volontairement (convictions personnelles) ou involontairement (raisons médicales) de ne pas consommer de viande, c’est à dire, pas de bœuf, ni de volaille, ni de poisson ou de ne consommer aucun produit issu de l’exploitation animale, cela concerne donc la chair animale, mais également le lait, le miel ou les œufs. Dans ce cas, c’est un régime alimentaire très strict !

On parle souvent des effets positifs du végétarisme ou du végétalisme sur notre santé (diminution du risque de maladies cardiovasculaires, prévention de certains cancers…) mais savez-vous que si ces types de régime sont mal suivis, ils peuvent être à l’origine de sérieuses carences ?

*****

Quelques problèmes rencontrés par les végétariens

En effet, en excluant certains produits d’origine animale, il peut survenir des carences en protéines et fer.

Pour y remédier, on propose souvent de consommer des steak de soja ou du tofu dont leur composition en protéines est proche de celle de la viande.

Toutefois, les protéines végétales sont souvent déficientes en un ou plusieurs acides aminés.

Ainsi, pour obtenir la bonne combinaison, il est indispensable de mélanger céréales et légumineuses (riz/lentilles, quinoa/pois chiche …).

Pour augmenter l’absorption du fer, il est conseillé de consommer de la vitamine C en même temps que les aliments riche en fer.

Sachez que la consommation de produits laitiers inhibe l’absorption du fer. Il est donc conseillé de ne pas consommer ces 2 groupes d’aliments au cours d’un même repas.

fer alimentaire

 

Néanmois, même si le végétarien ne consomme aucune chair animale, il consommera parfois des produits laitiers, du miel et des oeufs, qui sont des produits animaux mais pas des animaux en eux-même.

De ce fait, les carences en calcium et autres nutriments sont moins importantes

***

Et les végétaliens alors ?

Le végétalien ne consomme donc pas de chair animale, viande, volailles, charcuterie, poissons, crustacés, coquillages, et aucun produit d’origine animale comme le lait, les œufs, le fromage, les yaourts…

Donc, le risque de carences est d’autant plus important si le sujet ne cherche pas combler ces éventuels manques pour des apports diversifiés dans les autres produits qu’il souhaite consommer !

Vous comprendrez que ce type de régime alimentaire est très dangereux et surtout très limitatif. A ne pas faire faire à des enfants, ados ou jeunes adultes !

Nous pouvons consommer des aliments d’origine végétale mais le mélange animal/végétal vous permet de couvrir l’intégralité de vos A.N.C. !

Alors avant de commencer une tel régime, prenez conscience des risques potentiels et surtout parlez-en à votre médecin, qui saura vous dire si votre état de santé peut supporter un tel changement alimentaire.

***

Attention aux étiquetages des produits dits végétariens ou végétaliens !

Penser à bien lire les compostions , car plus un produit est cuisiné, plus celui-ci peut être riche en sucres et graisses.

Privilégier donc les produits les moins transformés pour les cuisinier vous même.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire