Manger de la viande mais pas à n’importe quelle saison !

Manger de la viande mais pas à n’importe quelle saison !
Manger de la viande mais pas à n’importe quelle saison !

Dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, vous devez également diversifier la consommation des viandes mais aussi de leur préparation.

Manger toutes les semaines de la viande grillée ou en sauce ne font qu’entretenir cette monotonie alimentaire tant reconnue des régimes alimentaires !

Encore faut-il manger de la viande à la bonne saison pour vous assurer une qualité nutritionnelle et gustative exceptionnelle…

Voici un p’tit récap’ des viandes consommables avec leurs meilleurs mois de consommation.

A quelques jours de Noël !

A l’occasion des fêtes de fin d’année, bon nombre de familles veulent innover en faisant :

  • soit des plats traditionnels (avec la fameuse dinde aux marrons, le chapon, ou depuis quelques années, le canard se voit pousser à nouveau des ailes en fin d’année !),
  • soit en cuisinant des plats avec des viandes qu’ils n’ont pas l’habitude de consommer et donc le gibier en particulier, arrive rapidement dans nos assiettes !

***

On débute par les viandes les plus consommées

Il s’agit des viandes que nous avons l’habitude de rencontrer le plus souvent dans nos assiettes ; Le prix étant souvent un facteur déterminant dans le choix de la viande !

Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
Agneau x x x x x x
Bœuf x x x x x x
Chevreau x x
Saucisses x x x x
Lapin x x x x x x x x x x x x
Mouton x x x x
Porc x x x x
Veau x x x x
 Cuisson à ajuster en fonction du choix de la viande et des parties !

 

*****

Des volailles à l’esprit festif

Elles ont le vent en poupe car de plus en plus, on les retrouve dans les recettes.

Et oui, la notion de portion intéresse beaucoup les régimeuses et facilite la tache… Entre “une caille”, “un coquelet”, “une cuisse”, “une aile”, on s’évite la pesée de l’aliment !

Ainsi, on retrouve :

  • Le pigeon avec sa chair extrêmement fine est très recherché par les gourmets.

Cependant, sa viande ferme et maigre demande à être cuisinée avec peu de matières grasses, rôtie ou braisée.

Il est également recommandé de le servir saignant (20 min à 180°C).

  • Le magret de canard qui est absolument délicieux poêlé.

Pour qu’il reste bien plat, il faut l’entailler en quadrillé côté peau.

Commencez toujours la cuisson par le côté peau et servez-le rosé.

 

Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Dec
Caille x x x x x x
Chapon x x x x x
Dinde x x x x
Foie Gras x x x
Magret de canard x x x x x x x x x x x x
Oie x x x
Pigeon x x x x x x
Pintade x x x x x x x x
Poule x x x x x
Poulet x x x x x x
  Cuisson à ajuster en fonction du choix de la viande !

*****

Du gibier en tenue de Fêtes !

On se réserve souvent le gibier pour les grand et long repas de famille !

La chasse aux gibiers a toujours donné l’occasion à de grandes tablées… Manger un sanglier entre chasseurs ou un chevreuil en famille, le gibier donne satisfaction à un grand nombre de personnes…

Malheureusement, son goût prononcé du à son état sauvage, en repousse plus d’un… de plus, éviscérer et cuisiner un gibier n’est pas forcément dans les pratiques de tout le monde.

Avec son odeur si particulière, il semblerait que certains d’entre nous n’ait pas le cœur à pouvoir les manipuler sans avoir la nausée 😉

Effectivement, il existe toujours des chasseurs et des personnes qui continuent à cuisiner les gibiers mais la tendance n’est pas en faveur de les réintroduire comme à l’époque en plat du dimanche.

***

Ainsi, nous retrouvons dans les gibiers :

  • Le fameux faisan avec sa chair plutôt sèche mais savoureuse.

Il est d’ailleurs conseillé de la barder et de veiller à l’arroser régulièrement pendant la cuisson.

Une heure dans un four à 150°C et votre faisan est à point.

 

  • Le lièvre avec sa chair très raffinée et savoureuse.

Particulièrement pauvre en graisses, elle est par contre riche en fer.

Plus goûteuse que celle du lapin, elle est plutôt fragile et, pour la cuisiner, il est préférable de la découper en plusieurs parties.

Le thym, le romarin, l’origan et l’estragon mettront en valeur sa finesse.

Pour réussir votre cuisson du râble de lièvre, commencez par le colorer des 2 côtés à la poêle, au beurre.

Ensuite, passez-le au four (7 minutes à 200°C) pour le servir rosé, et désossez-le délicatement avec le dos d’une cuillère.

Si vous cuisez un lièvre entier, retirez le râble après 20 minutes et maintenez-le au chaud pendant que vous poursuivez la cuisson du reste.

 

  • Le perdreau a une chair fine.

Pour en apprécier toute la saveur, il faut veiller à ne pas dessécher la viande lors de la cuisson.

L’utilisation d’une farce à base de noix ou de fruits par exemple, vous aidera aussi à conserver une chair juteuse et tendre.

 

Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
Bécasse x x x x x
Chevreuil x x x x x
Faisan x x x x x x
Lièvre x x x x
Perdreau x x x x x x
Sanglier x x x x x x x
  Bien faire cuire la viande de gibier !

Laisser un commentaire