📌 Quand le sucre vous parle !

📌 Quand le sucre vous parle !
📌 Quand le sucre vous parle !

🙂 Avis aux grands amateurs de sucreries en tout genre et à la gourmandise démesurée ! 🙂

Après les gourmandises d’Halloween, le sucre a décidé de tout vous dire pour qu’il ne soit plus traqué même s’il sait qu’une fois transformé dans un produit sucré, sa consommation n’est pas des plus indispensables…

En effet, je tiens à souligner que les produits sucrés ne sont pas indispensables pour l’équilibre de notre ration alimentaire et sont considérés pour la plupart comme “gourmandise” ayant un fort caractère émotionnel et affectif.

Vous vous en doutiez probablement ?

*****

Leur caractéristique commune est bien évidemment leur teneur en sucre :

  • 100% de saccharose dans le sucre
  • 80% de glucose et de fructose dans le miel
  • 60% de saccharose dans le chocolat
  • 60% de saccharose, glucose, fructose dans la confiture

Ainsi, 100 grammes de sucre équivaut à

  • 125 grammes de miel
  • 165 grammes de chocolat
  • 165 grammes de confiture

Ils peuvent cependant contenir d’autres éléments nutritifs.

***

Pour plus de clarté, sachez que le sucre est une substance de saveur douce extraite, issue principalement de la canne à sucre et de la betterave sucrière.

Il est majoritairement formé d’un composé nommé saccharose.

Par définition réglementaire, le sucre raffiné contient un minimum de 99.7 % de saccharose pur, sans additif, ni conservateur

Tous les sucres qu’ils soient blancs ou roux, de betterave ou de canne ont pratiquement la même valeur nutritionnelle.

Par contre, leur goût est très différent.

Exemple. La vergeoise blonde ou brune en provenance de la betterave est très appréciée dans le nord de la France alors que la cassonade en provenance de la canne rappelle la saveur du rhum !

***

Quelques exemples de sucre que nous retrouvons dans nos commerces

Les sucres

Si vous souhaitez connaitre plus en détails le sucre, je vous conseille vivement de consulter le site du CEDUS qui diffuse chaque année des outils pédagogiques, des documents et des matériels audiovisuels sur le sucre et les produits sucrés.

Tous les thèmes sont abordés : l’agriculture, l’industrie sucrière, l’économie sucrière, l’équilibre alimentaire et la santé, l’éducation au goût, les pratiques culinaires, l’utilisation des différentes variétés de sucre.

http://www.sucre-info.com/index.php?option=com_flexicontent&view=category&cid=747&Itemid=22

*****

Plus en détails :

Je trouvais intéressant de vous montrer les méthodes d’obtention du sucre !

Ce sont bien sûr des techniques devenues modernes grâce à l’intervention des machines industrielles très perfectionnes mais qui malgré tout, demandent un certain savoir-faire….

C’est pour toutes ces choses là, que je vous demanderais d’être bienveillant sur le fait de ne pas gaspiller notre alimentation car tant de savoir, ne peut pas être jeté à la poubelle à cause de notre négligence.

fabrication du sucre

*****

Les effets du sucre dans notre corps : oulala, ça risque d’en fâcher plus d’un avec le sucre ! 😉

Toutes les voies métaboliques évoquées ont pour but de fournir de l’énergie.

Une alimentation déséquilibrée peut donc apporter plus de sucre qu’il n’est nécessaire pour couvrir les besoins énergétiques de l’organisme.

Or, nous ne pouvons pas éliminer dans les urines le sucre que nous absorbons en excès comme c’est le cas pour d’autres molécules tels les sels minéraux.

Ainsi la présence de sucre dans les urines signale une situation pathologique comme un diabète sucré ou une atteinte rénale.

Lorsque l’apport alimentaire en sucre est supérieur aux besoins, l’excédent doit donc être stocké.

Une première forme de mise en réserve est constituée par le glycogène, un polymère de glucose essentiellement retrouvé dans le foie et les muscles squelettiques.

Mais la quantité de glycogène hépatique et musculaire est limitée et ne permet donc pas la mise en réserve d’un excédent alimentaire chronique en sucre.

Une seconde forme de mise en réserve, beaucoup moins limitée en quantité, est constituée par les graisses. Celles ci sont majoritairement constituées par des triglycérides, correspondant à 3 acides gras liés à un glycérol.

hygiène et sécurité

La surcharge pondérale, due à un excès de graisse, peut donc être le résultat direct d’un excès de sucre dans l’alimentation.

En effet, le sucre excédentaire ne pouvant être éliminé il est converti, soit en glycogène, soit en acides gras puis en graisse.

 

Le revers de la médaille est qu’il est difficile d’éliminer un excès de graisse.

Si les graisses constituent une forme concentrée de stockage d’énergie, cela implique qu’il faut dépenser beaucoup d’énergie pour les dégrader.

Ainsi, si on veut éviter d’avoir à faire de gros efforts pour corriger les effets d’une alimentation déséquilibrée (quantitativement et qualitativement), il suffit de faire un petit effort d’attention au quotidien pour manger équilibré.

 

*****

Etes-vous un vrai addict au sucre ?

On a tous eu un moment une envie irrésistible de sucre : glace, cookies, barres chocolatées… alors que vous savez que ce n’est pas bon, que ça va à l’encontre de vos objectifs de poids… vous le mangez quand même.

Pour savoir si vous êtes un “vrai dépendant” au sucre, voici quelques signes que vous êtes victime :

  • vous grignotez sans vraiment avoir faim,
  • ça vous angoisse de vous passer de certains aliments,
  • vous vous sentez fatigué de trop manger,
  • vous avez des problèmes de santé ou de vie en société à cause de ce que vous mangez mais vous continuez quand même,
  • vous devez manger en plus grosse quantité qu’avant pour être satisfait

Maintenant, vous comprenez pourquoi il vaut mieux prendre 15 minutes pour se préparer son vrai repas ? Cela vous évitera bon nombre de petits désagréments qui vous empêchent de vivre normalement !

Alors, n’attendez pas que le diabète et les troubles cardio-vasculaires soient là et posez-vous la question que si vous avez du mal à perdre du poids malgré vos efforts, c’est probablement dû à votre consommation de sucre !

 

*****

Ma p’tite Astuce de saison

automneEn ce moment, le temps ne sait pas avec qui jouer… tantôt le vent, tantôt la pluie puis des températures dignes d’un été indien ou serait-ce uniquement une douce arrière-saison…

Enfin bref, votre organisme ne sait plus sur quel pied danser !

Alors pour booster votre organisme et faire garder le cap à votre immunité, je vous conseille de faire une p’tite cure de MIEL !

***

QUELQUES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

  • Au niveau cardio-vasculaire

Faites une pâte avec le miel et la poudre de cannelle, étaler sur le pain, ou sur une gaufre (ou tout autre sortes de pains), au lieu de la gelée et de la confiture. Mangez-en régulièrement au petit déjeuner.

Il réduit le cholestérol dans les artères et diminue les risques cardio-vasculaires.

  • Mal de dents

Faites une pâte composée d’une cuillère à café de poudre de cannelle et de cinq cuillères à café de miel.

Appliquez sur la dent faisant mal, 3 fois par jour.

  • Rhume

En cas de petit rhume, vous pouvez prendre 1 cuillère à soupe du miel tiède avec 1/4 d’une cuillère à café de poudre de cannelle, quotidiennement, pendant 3 jours.
Ce processus traitera la toux la plus chronique et débouchera les sinus.

  • Troubles gastriques

Le miel pris avec la poudre de cannelle traite le mal d’estomac et soulage également les ulcères d’estomac.

  • Booster son système immunitaire

L’utilisation quotidienne de miel et de cannelle renforce le système immunitaire et protège le corps contre des bactéries et les attaques virales.

Le miel a divers vitamines de grande importance.

Une constante utilisation du miel renforce les globules blancs de sang qui combattent les bactéries et les virus.

  • Troubles digestifs

La poudre de cannelle arrosée avec deux cuillères à soupe de miel prises avant nourriture, soulage l’acidité et aide à digérer le plus lourd des repas.

bienfaits

***

Les vertus du Miel

  • Assimilation aisée

Contenant des molécules de sucre pouvant se transformer en d’autres sucres (par exemple le fructose en glucose), le miel est facilement assimilé par les estomacs les plus sensibles, en dépit de sa teneur élevée en acide.

  • Il facilite le fonctionnement des reins et des intestins

Riche en glucides (3/4 de son poids), le miel procure de l’énergie et se digère bien, mieux que le sucre.

Pauvre en saccharose, son assimilation ne produit aucune toxine dans l’organisme.

  • Pauvre en calories

Pour une même quantité de sucre donnée, le miel contient 40% moins de calories.

Par ailleurs, il a une grande teneur énergétique mais ne favorise pas l’excès pondéral.

  • Fluidité sanguine

Mélangé à l’eau, le miel se répand dans la circulation sanguine en 7 minutes.

Ses molécules dépourvues de sucre rendent le cerveau, premier consommateur de sucre, plus performant.

  • Contribue à la formation de sang

Le miel fournit une partie importante de l’énergie requise par le corps pour la formation du sang, dont il facilite par ailleurs le nettoyage et la circulation qu’il régule.

Il préserve également des problèmes capillaires et de l’artériosclérose.

  • Propriété bactéricide

On appelle “effet d’inhibition” la propriété bactéricide du miel.
Des expériences ont prouvé que cet effet s’intensifie lorsque le miel est dilué avec de l’eau.
Il est très intéressant de noter que des abeilles, nouvellement nées dans la colonie, sont nourries avec du miel dilué par les abeilles responsables de leur surveillance – comme si elles connaissaient cette qualité du miel.

  • Idéal pour les sportifs

C’est un des aliments que devraient privilégier les sportifs car on a mis en évidence que les sucres simples (glucose et lévulose) du miel dynamisent tout de suite.

En effet, les abeilles les ayant prédigérés, ils sont directement assimilables par l’organisme.

Il possède une haute valeur énergétique.

  • Le miel et les enfants

Il favorise la croissance et fortifie le squelette.

Il permet de lutter contre les affections respiratoires.

Il permet aussi de mieux digérer les autres aliments, de favoriser la rétention du calcium et du magnésium.

 incroyables-vertus-du-miel

 

animation ruedesplantes
 

Compléments alimentaires Ruedesplantes