Un p’tit plateau de fruits de mer pour les Fêtes, ça vous dit ?

Un p’tit plateau de fruits de mer pour les Fêtes, ça vous dit ?
Un p’tit plateau de fruits de mer pour les Fêtes, ça vous dit ?

Même si les français en consomment très peu, il ne faut tout de même pas les oublier !

On les assimile souvent aux repas festifs notamment pour les fêtes de fin d’année et en particulier pour les réveillons (facile à préparer et ne nécessite pas beaucoup de vaisselle), mais il serait intéressant au niveau nutritionnel de pouvoir en manger plus régulièrement !

Riche en minéraux et notamment en iode surtout quand ils sont mangés crus, ils sont néanmoins une bonne source protéique et peu calorique…

*****

Malheureusement, lors de leur dégustation des crustacés, on associe fréquemment une bonne sauce armoricaine ou une délicieuse mayonnaise qui sont dans leur cas, très riche au niveau calorique !

Cependant, sauf avis médical contraire, il ne faut pas exclure de manger une sauce mais en quantité raisonnable surtout si le “fait maison” est convié sur votre table…

Avec les mollusques, l’assaisonnement se tournera plus facilement vers le vinaigre de cidre et le jus de citron.

Les 2 ont d’ailleurs de véritables vertus non négligeables !

***

Lumière sur …

les mollusques et crustaces

fruitsdemer

***

Et si pour les Fêtes, vous optiez pour un joli plateau de coquillages !

NON, NON Ce n’est pas compliqué du tout !

Ce qui va régir vos choix, c’est notamment votre budget, vos goûts et ce que vous préférez déguster sur votre plateau de la mer.

Le plus souvent, on a un panachage équilibré entre les coquillages et crustacés.

Mais vous pouvez choisir une dominante en fonction de vos attirances.

Le mieux c’est de laisser libre court à son imagination, son appétit et sa gourmandise 😉

***

Comment le faire ?

1. Choisissez un plateau adapté.

De préférence avec un peu de glace pilée.

Elle vous aidera à maintenir les coquillages bien à plat et au frais.

Vous pouvez également mettre un film alimentaire entre la glace et les coquillages pour éviter qu’ils «trempent» quand la glace va fondre.

Vous pouvez aussi faire un lit de varech propre et rincé à l’eau froide.

 

2. Pour monter le plateau, vous pouvez partir d’un côté du plat et monter les produits de la mer en vous déplaçant vers l’autre côté.

Ou bien vous partez des bords et vous montez vers le centre.

Vous pouvez mélanger les deux façons de procéder en fonction des produits dont vous disposez.

***

La composition d’un beau plateau

A ajuster selon vos goûts, bien sûr !!

Mais voici un exemple de plateau à servir (quantité pour 1 personne)

plateau de coquillage

  • 1 demi-tourteau (1 demi-homard, 1 demi-araignée…)

Si vous plongez l’araignée dans l’eau bouillante, celle-ci se sent agressée de toute part et va se séparer de la totalité de ses pattes par réflexe d’autotomie.

De plus, la chair va bien se fixer sur les parois internes des pattes, rendant ainsi son extraction plus difficile.

Pour bien cuire l’araignée, on en brosse la carapace si nécessaire, puis on la plonge dans un grand volume d’eau froide très salée et bien poivrée.

On peut ajouter un bouquet garni.

On atteint l’ébullition lentement pour éviter le fameux réflexe d’autotomie.

À l’ébullition, on laisse cuire entre 10 et 20 minutes supplémentaires selon la taille de l’araignée.

En fait les araignées sont cuites et moelleuses 15 minutes après l’ébullition, quelle que soit leur taille.

Puis on égoutte et on laisse refroidir.

Et on a le plaisir de servir des crustacés entiers avec leurs pattes et leurs pinces.

Ce mode de cuisson est aussi valable pour les tourteaux et homards.

Si l’idée de cuire un crustacé de la sorte vous pince le cœur, vous pouvez le tuer au préalable en le laissant une demi-heure au congélateur.

  • 5 langoustines cuites
  • 6 crevettes de calibre 50/70 ou 40/60

A quoi correspond le calibre ? 

Un calibre de crevettes de 50/70 vous indique que vous aurez entre 50 et 70 crevettes dans un kilo de crevettes

  • 50 grammes de crevettes grises de pays (ou 50 grammes de bouquet cuit)
  • 50 grammes de bigorneaux cuits

Pour le déguster, on détache le petit opercule brun et corné, puis on pique la chair avec une épingle pour le retirer le plus délicatement possible de sa coquille.

Et hop, on s’en régale tout de suite.

Ou bien, on les étale avec patience sur une tartine de pain beurré que l’on déguste avec gourmandise.

  • 100 grammes de bulots cuits
  • 4 à 6 huîtres n°3

… On peut compléter par des palourdes, des amandes, des praires… Comptez 3 à 5 par personne.

On ouvre les mollusques au dernier moment : Juste avant le montage du plateau.

 

 

Laisser un commentaire